LA COMPAGNIE
                                                            PROCHAINES DATES
                                                            LES SPECTACLES EN COURS
                                                            LES PROJETS DE CREATION
                                                            LES PARTENAIRES
                                                            ARTICLES DE PRESSE
                                                            ESPACE PRO

LORENZO — Tu ne veux voir en moi qu’un mépriseur d’hommes, c’est me faire injure, je sais parfaitement qu’il y en a de bons. Mais à quoi servent-ils ? que font-ils ? comment agissent-ils ? Qu’importe que la conscience soit vivante, si le bras est mort ? il y a de certains côtés par où tout devient bon : un chien est un ami fidèle ; on peut trouver en lui le meilleur des serviteurs, comme on peut voir aussi qu’il se roule sur ses cadavres, et que la langue avec laquelle il lèche son maître sent la charogne d’une lieue. Tout ce que j’ai à voir, moi, c’est que je suis perdu, et que les hommes n’en profiteront pas plus qu’ils ne me comprendront.

Acte III, scène 3

 

Télécharger le 
Télécharger le